La passion du verre

Les vitraillistes accomplissent un véritable travail d'orfèvre.

Lisa Gallet et Eddy Romet, vitraillistes orléanais, ont remporté le Prix départemental des métiers d’art. Une reconnaissance pour leur travail de l’ombre qui consiste à mettre la matière en lumière.

Au fond de leur atelier, Lisa et Eddy travaillent le verre avec passion. Ils sont vitraillistes artisans verriers et se sont lancés dans une aventure commune il y a un an demi. "On était collègue de travail, on avait de l'expérience à revendre : trente ans pour Eddy et dix ans pour moi, alors on a décidé de continuer à travailler ensemble avec notre propre entreprise Vitrail and co", raconte Lisa qui a eu un coup de foudre pour son atelier. Formé dans des écoles spécialisées, ils ont poursuivi leur apprentissage chez des artisans puis chez le maître verrier Gouffrault avant de se mettre à leur compte.

Restauration et création
Ils œuvrent dans l’ombre pour mettre en lumière la matière et les couleurs des vitraux : particuliers ou bâtiments religieux comme la cathédrale d’Orléans, ils interviennent aussi bien sur la restauration de vitraux que pour des créations originales. "Des vitraux ont une durée de vie moyenne de 100 ans. Ils se dégradent avec le temps car ils sont fragiles : ce sont plusieurs morceaux de verre qui composent le vitrail et le tout est soudé à l’étain.", poursuit Lisa.
Un travail d’orfèvre qu’il faut renouveler patiemment. Ces deux artistes voient leur engagement récompensé avec le 1er prix en restauration. " Nous avions obtenu la 2e place l’an dernier en création. Ce prix c’est une belle reconnaissance de notre travail et cela nous motive encore plus pour poursuivre notre passion.", conclut Lisa. L’avenir des vitraux est en de bonnes mains.
B. Sanson

Le Département soutient les métiers d’art

Le Département du Loiret, en partenariat avec la Chambre des métiers et de l’artisanat du Loiret, a décerné le Prix départemental des métiers d’art 2017 à Lisa Gallet et Eddy Romet, vitraillistes à Orléans. Cette année, le concours était consacré aux métiers de la restauration-conservation et de la tradition. Le duo orléanais a été désigné lauréat 2017 pour la restauration des vitraux de la chapelle Sainte-Thérèse à Orléans. Ce prix leur permet de concourir au Prix régional. Le second prix, Coup de cœur de la Chambre de métiers et de l’artisanat du Loiret, a été attribué à Florence Carly, conservateur-restaurateur à Saint-Hilaire-Saint-Mesmin. Elle a présenté un tableau restauré, intitulé Nature morte au Jésus et la Samaritaine.
Le Prix départemental des métiers d’art a été créé afin de promouvoir l’excellence des savoir-faire des professionnels des métiers d’art du Loiret. Il est attribué en fonction du parcours professionnel de l’artisan et pour la qualité d’une œuvre réalisée depuis moins de trois ans.