Le Loiret fondu de chocolat

Le chocolat, à déguster sans modération !

Continuons ensemble notre escapade chocolatée à travers les routes loirétaines. Nous vous avons sélectionné plusieurs adresses. Cette liste non exhaustive permettra à vos papilles de re-découvrir les gourmandises loirétaines au cacao.

À Orléans, poussez la porte de la célèbre chocolaterie Royale (51, rue Royale), ou encore la chocolaterie Cordier (20, rue Bannier), la chocolatière (8, rue des carmes), l’atelier du Chocolat de Bayonne (12, rue République) et Victorine (26 rue Jeanne d’Arc). Les chocolatiers Sébastien Papion (32, rue Jeanne d’Arc), Jean-François Ayrole (79, rue Royale) et Max Vauché (47, rue Jeanne d’Arc) créaient également dans la citée johannique des douceurs chocolatées pour les gourmands.

Poursuivons notre route gourmande vers le sud, direction La Chocolatière à Olivet (140, rue Guyenne). Après une halte, arrêtez-vous également à la Ferté-Saint-Aubin chez Michel Auger (24, rue Général-Leclerc). Cap maintenant à l’est du côté de Gien où vous retrouverez Les Gourmandises de Gien (7, avenue Maréchal Leclerc), la Chocothèque (4, place Saint-Louis) ou encore Martin Thierry (3, rue Tlemcen). Poursuivez votre dégustation à Briare chez Hervé Roussel, Maison de Garde, rue Pont Canal.

Enfin plus au nord, vous retrouverez les Douceurs, 92, rue Dorée à Montargis. À Bazoches-sur-le-Betz c’est le comptoir du Cacao (lieu-dit Anche) qui accueille les fondus de chocolat. Au château d’Augerville-La-Rivière, Les douceurs d’Augerville ont pris leurs quartiers. Et la liste est encore longue… En effet, le département est une terre gourmande où le chocolat fait fondre les Loirétains !