Tout savoir sur l’Agenda 21

Qu’est-ce qu’un agenda 21 local ?


C’est avant tout une démarche volontariste qui permet aux collectivités locales d’agir pour le développement durable en faveur de leur territoire

C’est un projet adapté aux problématiques territoriales, issu des réflexions du Sommet de la Terre à Rio, qui a pour objectif de promouvoir un mode de développement permettant de :
  • satisfaire les besoins des générations présentes, sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs (Rapport Bruntland, 1987) ;
  • trouver un équilibre entre développement économique, bien-être social et préservation de l’environnement.
Quelques problématiques clés de développement durable pour un territoire :
  • Comment développer l’attractivité économique du territoire tout en garantissant un cadre de vie de qualité pour les habitants ?
  • Comment développer le tourisme tout en préservant l’environnement et la biodiversité ?
  • Comment favoriser la réussite scolaire et d’éducation sur l’ensemble d’un territoire ?
  • Comment lutter contre la pauvreté et accompagner les populations fragiles de manière équitable sur le territoire, compte-tenu de la raréfaction des ressources publiques ?
C’est enfin un projet qui définit un cap et une ambition pour le territoire à l’horizon de plusieurs années.

Qui est impliqué dans un projet Agenda 21 ?


C’est un projet collectif qui engage l’implication des acteurs de la collectivité et des acteurs du territoire y compris la population. Il doit favoriser le dialogue et le partage, le croisement des regards sur les problématiques de développement durable et créer une dynamique transversale favorisant le travail en projets.
C’est un projet légitime puisqu’il est le fruit d’une participation avec les citoyens.

Comment se traduit un tel projet ?


Il se décline autour d’un programme d’actions et de projets, répondant à des enjeux d’avenir du territoire et des objectifs inscrits sur le court et long terme.
Ce projet doit permettre aux acteurs d’évaluer ensemble leur action de manière à l’améliorer au fil du temps.

Pourquoi le Conseil général du Loiret s’est engagé dans cette démarche ambitieuse ?

  • Faire écho, à son niveau, à la prise de conscience mondiale et à l’engagement de nombreuses collectivités qui agissent pour lutter contre le changement climatique et protéger l’atmosphère, préserver la biodiversité, réduire les inégalités sociales et territoriales et assurer ainsi un développement durable de leurs territoires.
  • Mettre en œuvre une stratégie d’avenir de développement durable au service d’un projet territorial transversal et concerté pour le Loiret, sachant s’adapter aux évolutions des contextes économique, sociétal et environnemental.
  • Concevoir des politiques publiques durables contribuant à la cohésion sociale et à la solidarité entre les générations et les territoires, à l’équité sociale dans l’accès à l’emploi, à l’habitat, la santé, l’éducation et enfin à la préservation de l’environnement et le cadre de vie.
  • Faire progresser l’éco-responsabilité des acteurs internes et externes.
  • Satisfaire les besoins des Loirétains d’aujourd’hui sans compromettre l’avenir des générations à venir.
Tout l’enjeu de ce projet d’Agenda 21 consiste à intégrer les finalités du développement durable et de maintenir l’attractivité et le développement du Loiret tout en préservant son environnement et la qualité de vie de ses habitants.

Quelles sont les principales étapes de ce projet ?

Dans un objectif de labellisation du Projet par le Ministère de l’Ecologie, du développement durable et de l’énergie, le Département du Loiret s’est appuyé sur le cadre de référence national des projets territoriaux de développement durable et Agendas 21 locaux.

Cinq grandes étapes doivent être respectées :
  1. Définir la gouvernance du projet, à savoir la constitution de deux comités de pilotage permettant d’asseoir l’engagement et l’action du Département en faveur du développement durable.
  2. Réaliser des états des lieux à la fois du territoire et de l’action départementale à partager avec les acteurs du territoire. Le Conseil général a nourri sa réflexion, à la fois grâce à des données statistiques et à la mobilisation des acteurs internes de la collectivité et des structures comme le Comité départemental du Tourisme, l’Agence de Développement économique du Loiret, Agence départementale d’information sur le logement, …
  3. Partager et enrichir les états des lieux pour définir un diagnostic partagé et des enjeux d’avenir (concertation) avec les acteurs et la population pour construire ensemble un projet de territoire durable pour le Loiret. Cela impose le croisement des regards et la confrontation de l’ensemble des publics sur les problématiques territoriales.
  4. Définir une stratégie de développement durable pour le Loiret dessinant les enjeux significatifs du Loiret, les axes de travail, les objectifs et le plan d’actions : Quel développement durable pour le Loiret (vision) ?
  5. Réaliser un projet territorial décliné autour d’un programme d’actions qui doit s’inscrire dans une démarche d’amélioration continue. Pour cela, il est nécessaire de définir des objectifs clairs et d’évaluer les actions et les projets de manière concertée.

À télécharger